www.epopee.me | Site Web—Série de courts métrages (2010-12) | 3 heures et 40 minutes, couleur, HD | Épopée Groupe d’action en cinéma | Distributeur : Épopée | Format de distribution : Web

— 

site web: www.epopee.me

— 

À Montréal, le travail du sexe, l'usage de drogue et l’itinérance sont concentrés dans un quadrilatère délimité par les rues Saint-Denis, De Lorimier, Viger et Sherbrooke. C’est là que le projet Épopée prend ses racines. epopee.me est composé d’une série de courts métrages faits en collaboration avec des usagers de drogue et des travailleurs du sexe qui vivent et travaillent dans ce quartier où se retrouvent exclus et marginaux.

 Composé de récits écrits et filmés en collaboration avec des travailleurs du sexe—neuf Fictions et treize Trajets—, Épopée fait du cinéma un geste de liberté et une expérience de mise en commun.

Ces films ne se contentent pas de faire le portrait—fictionnel ou réel—des protagonistes : ils visent à faire éprouver sur le plan affectif et politique de l’immédiateté sensible les dispositifs de contrôle et de ségrégation auxquels sont soumis les travailleurs du sexe.

www.epopee.me | Web site —Collection of short films on the web (2010-12) | 3 hours and 40 minutes, colour, HD. | Épopée Groupe d’action en cinéma | Distributor: Épopée 

website: www.epopee.me

— 

In Montreal, sex work, drug use and homelessness are found in the district bound by the streets of St. Denis, De Lorimier, Viger and Sherbrooke. This is where Épopée emerged. epopee.me consists of a series of short films made in collaboration with drug users and sex workers living and working in a part of town that has come to be dedicated to the excluded. 

The website is made up of storiesnine Fictions and thirteen Trajetswritten and filmed in collaboration with male sex workers. For Épopée, cinema (writing, shooting, editing and screening) becomes an emancipatory tool for the building of community.  

These films are not simply portraits, whether real or fictional, of their protagonists: instead they combine to paint a highly emotional and political impression of our first world, its structure and the segregation on which it is based.